U Paese, le blog des Amitiés corses de Lyon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 30 avril 2013

On était au match de football A.S. Saint-Etienne / A.C. Ajaccio du 24 04 2013



Pour le compte de la 33ème journée de Ligue 1 2012/2013, l’ACA (15ème) se déplaçait chez le mythique club de Saint-Etienne (4ème), avec l’obligation de ramener au moins 1 point pour distancer le premier relégable alors qu’à 2 points derrière !

Nous étions 2 membres de l’amicale au départ de Lyon, direction le stade Geoffroy Guichard.

Arrivés sur place, nous ne trouvions mieux qu’une place de stationnement sur le parking des locaux. Nous avons donc traversé toute cette foule sans aucun problème, malgré nos écharpes et notre drapeau corse porté haut et fier, pour nous rendre dans la tribune visiteur.


Les joueurs à l'échauffement Crédit photo Vanessa S


De mémoire nous n’avions jamais vu autant de supporters vêtu des couleurs de leur équipe autour du stade.

Arrivés devant la grille de la tribune visiteur, carte d’identité exigée pour entrer, puis fouille au corps par un stadier, suivi immédiatement d’une deuxième fouille approfondie par un CRS…

Il a fallu 45 minutes pour faire entrer 15 supporters acéistes, en termes d’accueil on a vu mieux !


Le parcage ajaccien Crédit photo Xavier SSur cette photo se cachent une photographe et un journaliste sportifs amateurs bourrés de talent, par ailleurs supporteurs de l'ACA. Saurez-vous les retrouver ?


Par contre une fois entrée dans le stade, on comprend mieux le surnom de « chaudron » avec 20000 supporters en folie, galvanisé par la coupe de la ligue remportée. C’est la plus belle ambiance qu’il nous ait été donné de voir dans un stade, à coté le stade Gerland fait office de maison de retraite !!!


Le kop stéphanois Crédit photo Vanessa S


Place au match, avec une bonne entame de la part ACA et des verts un peu timorés. Ouverture du score logique de Mutu sur une remise de la tête de Mostefa. Mais sur une grossière erreur défensive suite à une glissade de Poulard, les stéphanois revenaient au score.

L’ACA ne se démobilisait pas pour autant en se créant 2 grosses occasions par l’intermédiaire de l’inarrêtable Mutu sur une louche de notre capitaine Cavalli, le lob passait de peu à côté.


Notre banderole Crédit photo Vanessa S


Au retour des vestiaires, les verts marquaient 2 fois en 5 minutes, face à une défense ajaccienne apathique. Saint-Etienne gérait alors tranquillement son avance malgré une énorme occasion de la tête de Diarra sur un centre de Mutu, qui ratait le cadre à 4 mètres des buts de Ruffier. Puis vint la 75ème minute avec la main de Zouma dans sa surface, qui offrait un pénalty mérité à Mutu, qui le transforma sans trembler. 


A 3-2, on y croit encore Crédit photo Vanessa S


Dans ce dernier quart d’heure, les Corses poussaient, jetaient leurs dernières forces dans la bataille pour arracher le point du match nul si important dans la lutte acharné pour le maintien ! Mais malheureusement à force de se découvrir, les verts enfonçaient le clou en inscrivant le but du 4-2 sur un contre magnifique conclu par Aubameyang.

Malgré la défaite, on pouvait être fier de la performance réalisé par nos joueurs qui ont mouillé le maillot. On retiendra aussi la bonne ambiance dans la tribune visiteur entre les 15 supporters acéistes, et les applaudissements du KOP stéphanois qui nous étaient destinés !


Espérons que l’année prochaine nous y serons encore plus nombreux !




dimanche 13 janvier 2013

On était au match de football U.S. Feurs / A.C. Ajaccio du 12 janvier 2013


Pour le compte de la 12ème journée de championnat de France amateur CFA2, la réserve de l’ACA (10ème) se déplaçait chez le 7ème du Groupe D, l’US Feurs.


Les drapeaux des supporteurs corses


L’affiche pourtant aguicheuse n’a pas mobilisé la population locale pour l’occasion, puisque seulement une cinquantaine de spectateurs étaient présents au stade Maurice Rousson de Feurs. Coté acéiste, nous étions trois à faire le déplacement dans un froid Sibérien.


L'équipe ajaccienne Sur cette photo se cache un supporteur d'Ajaccio, par ailleurs auteur de ces lignes. Saurez-vous le retrouver ?


L’équipe d’Ajaccio avait à cœur de remporter cette rencontre puisqu’elle restait sur 2 défaites consécutives en championnat. Pour ce match 5 joueurs pros étaient titularisés : le jeune Brandon Deville, le Sartenais Karim El Hany, Damien Tiberi, Wilfried Zahibo et Andy Delort.


Le protocole d'avant match


Le début de la première mi-temps est à l’avantage des locaux puisque le ballon touche le poteau de la cage gardée par le jeune gardien de l’ACA Thomas San Nicolas. Pourtant c’est l’équipe de l’ACA qui ouvre le score par Mehdi Prévot. Ca fait alors 1 à 0 pour les Ajacciens. Marvin Diop double ensuite la mise sur un coup franc d’Andy Delort. Feurs parvient à réduire le score en fin de match, mais cela n’aura pas suffit à faire plier l’équipe Ajaccienne. 

Fine di u scontru : 2 à 1 pà à squadra Aiaccina.




lundi 8 octobre 2012

On était au match Vaulx-en-Velin F.C. / A.C. Ajaccio du 06 10 2012

 

Après avoir vu évoluer l’équipe 1 à Gerland, quelques amicalistes se sont rendus à Vaulx-en-Velin, pour voir jouer l’équipe 2 de l’AC Ajaccio.


Un joueur ajaccien 


La première mi-temps s’est déroulée sur un rythme enlevé. Peut-être est-ce par chauvinisme, mais il nous a semblé que l’équipe de la Cité impériale était plus forte techniquement et physiquement. Toutefois, si la partie était animée, les occasions franches étaient rares.


Un remplacant ajaccien s'échauffe à la mi-temps 


Alors qu’on s’attendait à voir les ajacciens marquer plus encore la seconde période de leur emprise, c’est l’inverse qui s’est produit. Le FC Vaulx montrait de bonnes dispositions et se procurait plus d’occasions que l’équipe visiteuse, sans toutefois dominer outrageusement.


Bon, j'ai_pas trouvé de titre pour cette photo 


C’est donc logiquement que les deux équipes se sont quittées sur un score de parité.




samedi 22 septembre 2012

On était au match de football O. lyonnais / A.C. Ajaccio du 16 septembre 2012

 

Les membres des amitiés corses de Lyon étaient présents en nombre dans les travées du stade Gerland pour ce match qui s’est déroulé sous un beau soleil de septembre. D’ailleurs certains d’entre nous ont eu l’occasion de saluer l’entraineur ajaccien, Alex Dupont, qui suspendu, a suivi la rencontre depuis les tribunes.


Le protocole d'avant-match. Au bas de la photo, Alex Dupont qui rejoint sa place en tribune. 


La première mi-temps était à l’avantage de l’Olympique lyonnais, à l’exception notable de l’action de la 15ème minute conclue par Eduardo et celle de la 40ème minute où, sur une perte de balle d’un joueur lyonnais, Vercoutre doit s’employer devant Belghazouani. Hélas, à la 25ème minute, l’OL avait ouvert le score sur corner, par l’intermédiaire de Lovren, qui s’élevait plus haut que les autres.


Les supporteurs ajacciens 


En seconde mi-temps, les ajacciens faisaient preuve de plus d’initiative dans le jeu, sous l’impulsion d’un Diarra qui a montré beaucoup d’envie tout au long de la rencontre. Nous avons aussi apprécié l’activité de Faty.


Supportrices ajacciennes Sur cette photo se cache une supportrice d'Ajaccio. Saurez-vous la retrouver ?


Un autre joueur démontrant beaucoup d’envie a été Adrian Mutu, qui alors qu’il s’échauffait le long de la touche, haranguait ses coéquipiers. Il est entré à 30 minutes de la fin, avec Cavalli. L’ACA était mieux disposé, mais les actions ébauchées n’allaient pas à leur terme, peut-être du fait du manque de complicité entre les joueurs.


Mutu_a_l__echauffement.JPG


A l’inverse, l’OL aggravait le score par Lissandro. Avec cette victoire, Lyon s’empare de la seconde place. Quand à Ajaccio, un autre match compliqué se profil avec un autre déplacement, lors de la prochaine journée, puisque les joueurs d’Alex Dupont se rendent à Bordeaux.

 

 

 




samedi 1 septembre 2012

On était au match de football Dijon F.C.O. / G.F.C. Ajaccio du 31 08 2012



Enfin, il serait plus juste d’écrire « à la seconde mi-temps du match ». Il faut dire que l’idée géniale de la LPF de faire commencer les matches de Ligue 2 à 18h45 le vendredi (Qu’il n’est peut-être pas nécessaire de faire breveter…) y a beaucoup contribué. Il faut relever aussi que c’était la première fois que les Amitiés corses de Lyon se déplaçaient hors de Rhône-Alpes pour suivre un match. Il n’est absolument pas sûr que l’expérience soit renouvelée pour le match à Clermont.



Clément Maury, le gardien du Gazelec, dégage sous la pression d'un attaquant dijonnais



Pour en revenir à la rencontre d’hier soir, à notre arrivée à la pause, le Gazelec menait 1-0. Les 35 premières minutes de la seconde mi-temps ont été relativement sans saveur. Les ajacciens, repliés très bas en défense, se sont montrés dangereux sur 2 contres. Quant aux dijonnais, ils marquaient une fois, mais un but refusé pour une position de hors-jeu. On mentirait en écrivant qu’on a vu du grand football. Mais le G.F.C. Ajaccio se dirigeait vers sa première victoire de la saison. Il a toutefois bifurqué à 10 minutes de la fin du temps réglementaire, encaissant coup sur coup deux buts. Il faut sans doute y voir un manque de maturité de la part d’une équipe qui évoluait l’année dernière en National alors que Dijon envolait pour sa part en Ligue 1. Les quelques attaques désordonnées à la toute fin de la rencontre n’ont pas fait changer la donne.



Un coup-franc dangereux en faveur du Gazelec à la fin de la rencontre



C’est donc à la dernière place du classement que les joueurs de Jean-Michel Cavalli pointent ce matin. Avec hélas peu d’espoir que la situation s’améliore rapidement, le Gazelec se déplaçant à Nîmes lors de la prochaine journée.



mardi 17 juillet 2012

Et si, pour changer, on parlait de foot ?


Plus que quelques jours avant la reprise des championnats de football. Pour l’instant, seuls sont disponibles les calendriers de Ligue 1, Ligue 2 et National. Comme l’année précédente, je voudrais proposer à ceux qui sont intéressés de se rendre ensemble aux matches des équipes corses en région Rhône-Alpes. En Rhône-Alpes, mais pas que. Nous pourrions sortirons la région, s’agissant de la Ligue 1 (AC Ajaccio et SC Bastia), pour les matches à Marseille et à Montpellier, ainsi que s’agissant de la Ligue 2 (GFC Ajaccio) pour les matches à Dijon et à Clermont-Ferrand.

 

 AS Saint-Etienne / AC Ajaccio du 26 novembre 2011

 

Cela donne, sauf erreur de ma part que vous serez gentils de me signaler, le calendrier suivant :

Vendredi 31 août (ou samedi 1er septembre ou lundi 2 septembre) 2012

Dijon / G.F.C. Ajaccio

Vendredi 14 septembre 2012

Bourg-Péronnas / C.A. Bastia

Samedi 15 septembre (ou dimanche 16 septembre) 2012

Evian / S.C. Bastia

Lyon / A.C. Ajaccio

Samedi 3 novembre (ou dimanche 4 novembre) 2012

Lyon / S.C. Bastia

Samedi 8 décembre (ou dimanche 9 décembre) 2012

Montpellier / A.C. Ajaccio

Samedi 15 décembre (ou dimanche 16 décembre) 2012

Montpellier / S.C. Bastia

Samedi 26 janvier (ou dimanche 27janvier) 2013

Saint-Etienne / S.C. Bastia

Evian / A.C. Ajaccio

Samedi 16 mars (ou dimanche 17 mars) 2013

Marseille / A.C. Ajaccio

Dimanche 21 avril 2013

Saint-Etienne / AC Ajaccio

Vendredi 26 avril (ou samedi 27 avril ou lundi 28 avril) 2013

Clermont Foot/ G.F.C. Ajaccio

Samedi 4 mai (ou dimanche 5 mai) 2013

Marseille / S.C. Bastia

 

AS Minguettes-Vénissieux / Etoile Filante Bastiaise du 6 mai 2012 

 

Quelques observations :

Les déplacements pour Clermont / GFC Ajaccio et, dans une moindre mesure, Montpellier / AC Ajaccio sont indiqués sous réserve.

Il n’a échappé à personne qu’à deux reprises, les matches sont susceptibles de se télescoper. Mais (attention, appeau à troll) il ne fait pas de doute que la Ligue veut en réalité permettre aux corses se déplaçant sur le continent pour suivre les équipes insulaires de réduire leurs trajets et fera en sorte que l’on puisse à chaque fois assister aux deux matches, en les programmant en définitive l’un le samedi et l’autre le dimanche (fermez l’appeau à troll) !

A ces matches s’ajouteront les matches de CFA2, qui concerneront Borgo et Corte (Pour ce qui est de la CFA, j’attends de voir. L’année dernière, Calvi et le CA Bastia – désormais en National – étaient dans la poule « nord » et non « sud-est ». Les réserves de l’AC Ajaccio et du SC Bastia étaient elles dans la poule « centre ».).

Bref, un programme bien chargé !



samedi 12 mai 2012

On était au match de handball Lyon-Caluire AS / GFCO Ajaccio du 12 mai 2012


Quelques membres de l’Amicale sont allés assister au match de handball opposant Lyon-Caluire à Ajaccio.


L'équipe d'Ajaccio à l'attaque (crédit photo Jean-Pierre R)


L’équipe corse a mené au score pendant la majeure partie de la première période, avant d'être rejointe puis dépassée à quelques minutes de la mi-temps.


Le duo arbitral (crédit photo Jean-Pierre R)


Lors de la seconde période, elle n’a pas réussi à inverser le cours de la rencontre, notamment du fait d’une trop faible efficacité offensive.


L'équipe d'Ajaccio autour de son entraineur lors d'un temps mort (crédit photo Jean-Pierre R)


Alors qu’elle était pendant un temps en tête de son groupe, elle est désormais rentrée dan le rang, se situant aux alentours de la cinquième place.


Supporters d'Ajaccio (crédit photo Jean-Pierre R)(crédit photo Jean-Pierre R)Sur cette photo se cache un supporter d'Ajaccio. Saurez-vous le retrouver ?


La montée, ce ne sera donc pas pour cette année, contrairement à l’équipe de foot de ce club omnisport.

Mise à Jour du 25/05/12

Je l'avoue volontiers, je ne suis pas un spécialiste, loin s'en faut, de hand. C'est ce qui explique que contrairement à ce que j’avançais, le Gazelec monte dans la division supérieure, car certaines des équipes qui le devancent au classement sont des équipes réserves. Le GFC Ajaccio disputera donc l'année prochaine le championnat de Nationale 1 s'agissant du handball.

dimanche 1 avril 2012

La rencontre GFCO Ajaccio / Lyon se jouera en définitive à Gerland

 

Initialement, suivant les règles de la coupe de France, le match GFCOA /Lyon devait se jouer le mardi 10 avril à 21h à Ajaccio. Mezzavia n’étant pas aux normes requises pour ce type de match, il devait avoir lieu à Timizollu, stade prêté par l’AC Ajaccio. Il n’en sera rien. Les instances fédérales après mûre réflexion, ont décidé qu’il serait préférable que le match ait lieu à Gerland. L’information devrait être officialise sous peu. Plusieurs raisons à ce changement de dernière minute :

- l’absence d’infrastructure de qualité digne d’accueillir comme il se doit une rencontre de demi-finale de la coupe de France ;

- la volonté d’éviter aux joueurs de l’OL, qui sont bien placés en championnat, un fastidieux déplacement en Corse.

Toutefois, il a été prévu une compensation au bénéfice du club ajaccien. Celui-ci pourra en effet aligner 5 joueurs… de l’AC Ajaccio !

« Je me réjouis des résultats très positifs des clubs ajacciens » a commenté récemment Frédéric Thiriez, le président de la Ligue de football professionnel. « Le meilleur moyen de pérenniser cette réussite serait de fusionner les deux clubs, ce qui permettrait la mise en place d’une équipe susceptible de jouer chaque année pour la Ligue Europa [NDRL : l’ancienne Coupe de l’UEFA]. La ligue va œuvrer en ce sens, quitte à mettre en place des mesures coercitives. Il en va de l’avenir du football ajaccien. »

L’intégration, le temps d’un match, de joueurs acaïstes serait donc la première étape du rapprochement des clubs de la cité impériale.

Afin de ménager les susceptibilités, c’est une personne n’ayant aucun lien avec l’une ou l’autre équipe qui prendrait la direction de la nouvelle entité. Le nom qui revient le plus souvent est celui du président du club de pêche sous-marine, l’Aquatic club ajaccien, le sympathique Luc Cierna.

 



dimanche 22 janvier 2012

On était au match ASU Lyon / GFCO Ajaccio du 21 janvier 2012


Quelques membres de l’Amicale sont allés assister à la rencontre opposant (avant le coup d’envoi) le dernier à l’avant dernier de la Ligue A de volley, à savoir respectivement l’ASU Lyon au GFCO Ajaccio.


Un joueur ajaccien au service (crédit photo Jean-Pierre R)


La rencontre s’est déroulée de façon très sereine pour des ajacciens qui, dès les premiers instant, ont pris le contrôle du match et ont quasiment toujours mené au score. Ils l’ont finalement emporté 0-3 (20-25 / 23-25 / 17-25), comme ils l’avaient d’ailleurs fait en décembre dernier dans le cadre de la coupe de France. La victoire obtenue ce samedi leur permet de progresser de 2 places au classement, où ils pointent désormais au 11ème rang.


Les joueurs ajacciens se congratulant aprés un point gagnant (crédit photo Jean-Pierre R)

Les amicalistes, peu coutumiers du volley de haut niveau, ont passé un moment agréable et se sont promis de revenir supporter l’équipe ajaccienne à Gerland, à condition toutefois que Lyon se maintienne en Ligue A, ce qui pour l’instant est loin d’être le cas.



On était au match Bourg Peronnas FC / AC Ajaccio du 21 janvier 2012


Bravant le froid et un ciel menaçant, quelques membres de l’Amicale sont allés assister - gracieusement invités par l’ACA, qu’il en soit ici remercié - à la rencontre opposant les joueurs de Bourg-Peronnas, pensionnaires amateurs de CFA (4ème division) aux acéïstes  (qui sont eux en ligue 1, faut-il le rappeler ?) en coupe de France de football. 


Une des premières actions dangeureuses devant le but de Bourg-Peronnas (crédit photo Jean-Pierre R)

La rencontre s’est déroulé dans un esprit plaisant, tant sur le terrain que dans les tribunes, avec un suspens et des rebondissements propres à la magie de la coupe. Les bressans l’ont finalement emporté, après prolongations, sur des corses moyennement concernés, peut-être parce que leur position difficile en championnat monopolise leurs esprits. 


Les supporters ajacciens (crédit photo Jean-Pierre R)

L’aventure en coupe s’arrête ici pour les ajacciens qui devront se reconcentrer rapidement, puisque leur prochain match les amène à Valenciennes, contre un concurrent direct pour le maintien.