U Paese, le blog des Amitiés corses de Lyon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 20 novembre 2012

On était au match de football C.S. Neuville / C.A. Bastia du 17 novembre 2012



A mon grand regret, nous ne nous étions pas déplacés le pour la rencontre FC Bourg-Peronnas / CA Bastia. Le CAB était donc la seule équipe corse ayant joué dans les environs de Lyon sans la présence de membres de l’amicale. Heureusement, la coupe de France est venue réparer ce petit manque.


Un joueur bastais


Nous étions donc présents pour cette rencontre opposant le club neuvillois, qui évolue en PHR (8ème niveau) et le CAB, qui est pensionnaire du National (3ème niveau).

Comme c’est souvent le cas pour cette compétition, c’est à une rencontre agréable que nous avons assisté, dans un stade très champêtre, qui contenait pour l’occasion 200 spectateurs enthousiastes, dans leur quasi-totalité en faveur des locaux.

De notre côté, nous étions au moins 6 (pour 3 drapeaux corses) à encourager les bastiais.


Drapeaux corses


Le CAB n’était guère mis en danger et ouvrait logiquement le score à la 35ème. Toutefois dans la foulée, sur un contre très rapide, un défenseur corse commettait l’irréparable dans sa surface. Penalty logique transformé par un neuvillois. Cela n’empêchait pas les joueurs bastais de reprendre rapidement la maitrise du jeu jusqu’à la mi-temps.


Drapeau corse.JPG


La seconde période voyait le CAB continuer à maintenir son emprise sur le jeu, sans qu’il y ait beaucoup de situations chaudes devant la cage des locaux.


Les amicalistes pendant le match (crédit photo David Dufour) Sur cette photo se cachent les membres de l'amicale venus supporter le CA Bastia. Saurez-vous les retrouver ?


A la 65ème, l’attaquant corse Ndiaye, qui avait ouvert le score, déclenchait un tir foudroyant des 30 mètres qui laissait le gardien (et les spectateurs) neuvillois sans réaction. Il ne restait plus aux joueurs corses qu’a gérer la fin de partie, ce qu’ils ont fait parfaitement.


L'entraineur bastais


Ce match est une petite première pour nous. Si par la passé, nous avions assisté à la victoire de clubs corses en volley et en handball, ce n’était jamais arrivé en football. Une raison de plus de se réjouir de cette qualification pour le 8ème tour de la coupe de France.




lundi 12 novembre 2012

Quelques photos du match Olympique Lyonnais / S.C. Bastia du 4 novembre 2012



Les drapeaux

Le parcagevisiteurs

Le toss

Le parcage visiteurs

Coup-franc en faveur de l'OL



dimanche 4 novembre 2012

On était au match de football O. lyonnais / S.C. Bastia du 4 novembre 2012



Bon, cela ne va être simple, mais je m’attelle à la tâche de vous raconter le match qui a opposé ce dimanche Lyon à Bastia. Pas facile, tant il y a de quoi écrire. 


Le parcage visiteurs vu depuis la tribune officielle (crédit photo Antoine C.)

Le temps exécrable, pour commencer. Il pleuvait depuis midi et le match n’a pas connu la moindre accalmie. Le nombre de supporteurs bastiais, ensuite, Une bonne centaine, sauf erreur. Et puis nous dans le lot. C’était la première fois que nous étions réunis aussi nombreux dans la même tribune.


Le match va débuter


Hélas, le match à peine débuté, cela a été la (seconde) douche froide : but de Lyon. Pour autant, les encouragements du parcage visiteur ne faiblissaient pas. Malgré la qualité de l’effectif lyonnais, un retour au score semblait toujours possible. Il paraissait toutefois s’éloigner quand à la 26ème minute, Lyon marquait une seconde fois. On ne jurerait pas que Novaes soit dépourvu de toute responsabilité sur l’action, son attention s’étant relâchée car il pensait que le ballon allait sortir de terrain.


Corner pour Lyon


Pourtant, pas le temps de ruminer, en quatre minutes, Bastia réduit l’écart puis recolle, se retrouvant même en supériorité numérique. Les dernières minutes de la première période étaient vécues dans l’euphorie par les supporteurs corses.


Drapeau bastiais


Cette euphorie allait être de courte durée, puisqu’à nouveau, dès l’entame de la seconde période, Lyon reprenait l’avantage, et se retrouvait à nouveau à égalité numérique suite à l’exclusion d’un bastiais. On doit avouer que par la suite, les tentatives bastiaises on été aussi timides que désordonnées.


Les joueurs sont venus nous saluer après le match


Bien pire, Bastia craquait dans les dernières minutes, encaissant 2 buts. C’était donc sonnés que nous avons quittés le stade, après être passés par tous les sentiments au cours de ce match un peu fou. Mais une chose est sure : on reviendra.




jeudi 20 septembre 2012

On était au match de football Evian T.G. / S.C. Bastia du 15 09 2012


Deux défaites d’affilée, 150 supporters bastiais qui avaient fait le déplacement, des conditions de jeu idéales, un esprit revanchard, une équipe locale au fond du seau : tout était réuni pour assister à une belle rencontre et surtout, à une révolte de l’équipe du Sporting qui se devait de repartir du bon pied.


L'échauffement (Crédit photo Azezzu)

C’est d’ailleurs pied au plancher que les Bleus attaquaient cette partie, et l’on se dit alors qu’ils ne reviendraient pas bredouilles de ce déplacement en Savoie vu l’allant affiché. Ainsi, le portier savoyard eut plusieurs frayeurs durant la première demi-heure, sans toutefois aller chercher le ballon au fonds de ses filets. Et c’est au moment où l’on s’y attendait le moins que l’ETG ouvrait le score, par l’un des truqueurs les plus réputés de L1, j’ai nommé ce diable de Barbosa (1-0). Cette ouverture du score doucha le parcage peu expressif que nous offre les 150 turchini ; en effet, seuls une quinzaine de personnes tout au plus essayant de le faire vivre.


Le protocole d'avant-match (Crédit photo Azezzu)


La deuxième période démarra avec le même schéma que la première : un Sporting monopolisant le cuir, mais ayant du mal à se montrer dangereux. De l’autre côté, chaque pseudo-attaque locale donnant lieu à des sueurs, vu l’apathie générale de la défense. Un manque de révolte inquiétant, et un refus de la défaite assez inexistant. D’ailleurs, l’ETG n’en demandait pas tant, Sagbo et l’agaçant Barbosa corsaient l’addition (3-0). Le triste parcage s’éteignait définitivement, devant les railleries aussi ridicules que pathétiques des « supporters » de ce club de l’ETG, club construit grâce aux réussites de Danone et d’Actimel.


Les supporteurs bastiais ( Crédit photo Azezzu)


Finalement, on retiendra de ce samedi surtout la très belle journée passée dans la magnifique ville d’Annecy. Et également qu’il faudra bien plus d’agressivité et de combattivité pour renverser l’ogre parisien samedi prochain à Armand Cesari.

 




mardi 17 juillet 2012

Et si, pour changer, on parlait de foot ?


Plus que quelques jours avant la reprise des championnats de football. Pour l’instant, seuls sont disponibles les calendriers de Ligue 1, Ligue 2 et National. Comme l’année précédente, je voudrais proposer à ceux qui sont intéressés de se rendre ensemble aux matches des équipes corses en région Rhône-Alpes. En Rhône-Alpes, mais pas que. Nous pourrions sortirons la région, s’agissant de la Ligue 1 (AC Ajaccio et SC Bastia), pour les matches à Marseille et à Montpellier, ainsi que s’agissant de la Ligue 2 (GFC Ajaccio) pour les matches à Dijon et à Clermont-Ferrand.

 

 AS Saint-Etienne / AC Ajaccio du 26 novembre 2011

 

Cela donne, sauf erreur de ma part que vous serez gentils de me signaler, le calendrier suivant :

Vendredi 31 août (ou samedi 1er septembre ou lundi 2 septembre) 2012

Dijon / G.F.C. Ajaccio

Vendredi 14 septembre 2012

Bourg-Péronnas / C.A. Bastia

Samedi 15 septembre (ou dimanche 16 septembre) 2012

Evian / S.C. Bastia

Lyon / A.C. Ajaccio

Samedi 3 novembre (ou dimanche 4 novembre) 2012

Lyon / S.C. Bastia

Samedi 8 décembre (ou dimanche 9 décembre) 2012

Montpellier / A.C. Ajaccio

Samedi 15 décembre (ou dimanche 16 décembre) 2012

Montpellier / S.C. Bastia

Samedi 26 janvier (ou dimanche 27janvier) 2013

Saint-Etienne / S.C. Bastia

Evian / A.C. Ajaccio

Samedi 16 mars (ou dimanche 17 mars) 2013

Marseille / A.C. Ajaccio

Dimanche 21 avril 2013

Saint-Etienne / AC Ajaccio

Vendredi 26 avril (ou samedi 27 avril ou lundi 28 avril) 2013

Clermont Foot/ G.F.C. Ajaccio

Samedi 4 mai (ou dimanche 5 mai) 2013

Marseille / S.C. Bastia

 

AS Minguettes-Vénissieux / Etoile Filante Bastiaise du 6 mai 2012 

 

Quelques observations :

Les déplacements pour Clermont / GFC Ajaccio et, dans une moindre mesure, Montpellier / AC Ajaccio sont indiqués sous réserve.

Il n’a échappé à personne qu’à deux reprises, les matches sont susceptibles de se télescoper. Mais (attention, appeau à troll) il ne fait pas de doute que la Ligue veut en réalité permettre aux corses se déplaçant sur le continent pour suivre les équipes insulaires de réduire leurs trajets et fera en sorte que l’on puisse à chaque fois assister aux deux matches, en les programmant en définitive l’un le samedi et l’autre le dimanche (fermez l’appeau à troll) !

A ces matches s’ajouteront les matches de CFA2, qui concerneront Borgo et Corte (Pour ce qui est de la CFA, j’attends de voir. L’année dernière, Calvi et le CA Bastia – désormais en National – étaient dans la poule « nord » et non « sud-est ». Les réserves de l’AC Ajaccio et du SC Bastia étaient elles dans la poule « centre ».).

Bref, un programme bien chargé !



lundi 7 mai 2012

On était au match de football A.S. Minguettes-Vénissieux / Etoile Filante Bastiaise du 6 mai 2012


 

Alors que le soleil chauffait les environs de Lyon, quelques amicalistes (qui avaient tous remplis leur devoir électoral, directement ou par voie de procuration) se sont déplacés pour voir la rencontre de CFA2 opposant Vénissieux à Bastia, ou plus exactement à l’Etoile Filante Bastiaise.


Corner contre l'Etoile Filante Bastiaise (crédit photo Jean-Pierre R)


Le suspens a été de courte durée, puisque les vénissians ont très vite mené au score, l’équipe corse ne semblant pas en mesure d’inverser le cours du match. Cette impression a été confirmée lors de la seconde période qui a vu les corses encaisser 2 autres buts puis finir à 10 à quelques instants de la fin de la rencontre, sur après un carton rouge logique.


Des joueurs de l'Etoile Filante Bastiaise durant un arrêt de jeu (crédit photo Jean-Pierre R)


Parmi les 4 clubs corses évoluant dans la poule E, le club de Corte (le seul que les amicalistes n’ont pas vu évoluer) semble encore susceptible d’éviter la relégation.